Restitution des échanges sur le sport du vendredi 10/04

Voici les échanges du vendredi 10 avril sur les « sports pour tous »

Ce compte-rendu n’est pas figé! N’hésitez pas à réagir et commenter: toutes les remarques, idées et propositions seront prises en compte, au même titre que les paroles collectées lors des ateliers.

Nombre de participants: 4

Point de cadrage:

L’échange a pris en compte les remarques et les informations collectées avant la semaine de co-construction auprès des habitants et des associations sportives par Abdessamad Habib (agent de développement local à l’Arlequin) et par Aied Chemli (directeur de la Maison des Habitants des Baladins).

Question du devenir de la piscine Iris:

  • La piscine Iris est pour les habitants un équipement de proximité très utilisé et, pour certains, très représentatif de l’histoire du quartier.
  • Ce bâtiment, en raison de son ancienneté, présente plusieurs dysfonctionnements (par exemple, les fuites d’eau représentent une perte d’environ 200 litres d’eau par jour !), ce qui oblige à faire d’importants travaux d’entretiens chaque année (de l’ordre d’environ 160 000 € par an). C’est une des raisons qui a motivé la mairie à programmer sa fermeture (envisagé pour juin 2015).
  • Les habitants sont contraires de cette fermeture, notamment car ils remarquent que la piscine du Village Olympique ne pourra pas garantir le même service :
    • sa distance du quartier pose des problèmes, notamment pour les femmes seules le soir et pour les enfants ;
    • la piscine du Village Olympique est actuellement déjà saturée.

A noter : à l’état actuel, la démolition du bâtiment n’est pas prévue. La future affectation du bâtiment n’a pas encore été décidée, cela fera faire partie des réflexions du projet PNRU 2, et pour cela prendra en compte les pistes et les propositions des habitants.

Constat et propositions sur les services liés au sport/loisirs et aux équipements

  • L’occupation actuelle des gymnases:
    • Les gymnases sont saturés, et les créneaux très prisés (« Les trois gymnases ne suffisent pas »).
    • Les écoles et les associations sportives les utilisent prioritairement, ce qui implique que les habitants qui veulent y accéder de manière libre, trouvent difficilement des créneaux disponibles.
  • L’activité de tennis:
    • Actuellement, le quartier n’est pas équipé de terrains de tennis en libre accès. Il faut être licencié du club résident dont la licence est élevée pour les habitants de la Villeneuve. Les anciens terrains face au bâtiment de la CCAS, sont actuellement occupés par du stationnement (liés aux travaux de démolition/reconstruction du parking silo). Le projet de nouveau centre sportif est pressenti pour occuper ces terrains dans le futur..
    • Proposition: Une habitante du quartier voudrait mettre en place des ateliers pour accompagner les enfants à la découverte de cette pratique ; pour ce faire, elle souhaiterait pouvoir accéder aux terrains de sport à proximité du quartier, dans le secteur de la Bruyère.
  • L’activité de volley:
    • Il manque des terrains de volley sur le quartier.
    • Proposition: à proximité de la piscine Iris il existe un terrain pour le volley qui actuellement est inutilisé en raison de son état d’entretien ; il pourrait être couvert avec du sable pour en faire un terrain de beach-volley par exemple.
  • Le projet de nouveau centre sportif en remplacement de celui de la Piste:
    • Les habitants expriment un manque d’information par rapport aux activités sportives qui y seront possibles, et comment le programme d’activités a été défini.
      • Réponse de la ville: La définition du projet est en cours d’affinement et dépendra largement du type de financements mobilisés.
    • Par contre, il est remarqué qu’à proximité du site de projet, plusieurs habitants pratiquent les arts martiaux (environ 700), et que pour autant le projet ne prévoit pas un dojo. Les habitants demandent de prendre en compte les besoins sur le quartier à proximité pour le programme d’activités du bâtiment (notamment, réalisation d’un dojo).
      • Proposition de la ville: un retour d’expérience sur la manière dont été choisies les activités programmées dans le nouveau gymnase sera fait, afin d’en améliorer son programme dans le cadre des prochains projets.
  • Les activités sportives et de loisirs du parc Jean Verlhac:
    • Proposition de la ville: aménager dans le parc Jean Verlhac un parcours sportif et de santé. L’idée est appréciée.
    • Certains habitants demandent que les aménagements mis en place soient bien intégrés dans l’environnement du parc, pour qu’ils ne dénaturent pas son caractère naturel. 

Pour information, il existe sur le quartier il est pratiqué le « Street work out », activité d’entraînement qui se fait dans l’espace public en utilisant les mobiliers urbains déjà existants (bancs, mâts, …).

  • Evènements sportifs et culturels
    • Il faut réfléchir à un système d’animation continue pendant l’été. Actuellement il existe la « Caravane du sport », qui est un évènement majeur mais ponctuel, et qui pour cela ne répond pas aux besoins d’animation continue nécessaire sur le quartier. Une piste est celle de créer un évènement comme « l’été au Parc Mistral », qui dure toute l’été et qui permet aussi d’ouvrir le parc à des publics d’autres quartiers.
    • « Mais il ne faut pas forcement mettre en place des solutions d’envergure : il y a quelques années, il y avait des scouts qui venaient sur le quartier avec un sac plein de jeux, et cela était plus que suffisant ! ».
  • Autres demandes et propositions
    • Vu qu’il est important que le matériel sportif soit accessible à tous, il faudrait inventer un système type « ludothèque » pour mettre à dispositions matériels et équipements pour pratiquer différentes activités.
    • Les habitants demandent aussi la mise à disposition pour les résidents de salles multi-usages ; à leur avis, celles qui existent actuellement sont inadaptées, notamment par rapport à leur taille (« trop petit »).
    • Envisager des équipements qui intègrent activités sportives, culturelles, et destinées à la jeunesse, comme par exemple dans le quartier Mistral (équipement « Le Plateau »).
    • Il existe sur le quartier le besoin de réfléchir à des activités pour les temps “vides” (week-end, vacances scolaires notamment).

La question de la cohabitation des usages dans le parc Jean Verlhac

  • Le parc est aménagé avec plusieurs espaces de jeux (city-stade, aires de jeux, terrain multi-activités, …). Ce sont des lieux de convivialité qui permettent la pratique d’activités sportives différentes et qui sont occupées par des publics différents en termes d’âge, de pratiques. Cette proximité peut à la fois générer des problèmes de cohabitation, notamment pour les enfants qui se plaignent des abus de langage et les comportements peu appropriés de certains habitants. Pour cela, les habitants demandent que la localisation des équipements en plein air prenne en compte ce type de dysfonctionnements dans la cohabitation.

La question de l’accès aux activités par les mères et les femmes en général:

  • Les mères seules s’interdisent souvent de faire du sport ; une solution pourrait être la mise en place de gardes d’enfants.
  • Certaines personnes ne font pas de sport car ils n’osent pas (raisons de timidité, de confiance, pudeur, …). Pour faire face à ça, par exemple, dans la piscine des Dauphin (Village Olympique) ils sont mis en place des créneaux spécifiques pour les personnes obèses. Ce principe pourrait être généralisé pour d’autres problématiques.
  • Plusieurs mamans (environ une cinquantaine) ont fait remonter aux acteurs du territoire le souhait de voir mis en place un programme sportif de « remise en forme » spécifique pour le public féminin (notamment destiné au temps après l’accouchement »). Pour cela, il faudrait prévoir :
    • des créneaux spécifiques aux publics féminins (sur la base de 1 à 2 par semaine) : « ce n’est pas pour des raisons religieuses, mais de pudeur… »,
    • d’ajouter des salles de fitness existantes avec des machines professionnelles pour des activités de fitness « léger » (aqua bike, step, vélo, tapis de course).
    • ce type de programme pourrait être accompagné de la présence d’un diététicien, pour conduire la remise en forme aussi d’un point de vue alimentaire

La question du coût de l’accès aux pratiques sportives pour les familles:

  • Même si les frais d’inscription des associations sportives des quartiers « sont bas par rapport à ailleurs », le problème d’accès aux pratiques sportives encadrées pour les enfants, notamment ceux des familles plus nombreuses reste présente. Cela implique:
    • des inégalités entre les filles par rapports aux garçons: au sein de familles, les garçons peuvent être privilégiés aux filles dans l’accès aux activités sportives
    • l’augmentation de phénomènes de paiement à découvert des frais d’inscriptions ; normalement les associations rendent les chèques pour éviter que les familles soient interdits bancaires, ce qui par contre pose problème sur leur bilan comptable. Il serait intéressant de réfléchir à des formes d’aides aux familles (comme il existe actuellement pour les activités périscolaires dans les centres de loisirs, pour lesquelles le CCAS soutient les familles avec des aides financier directs).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s